"Le potentiel est énorme" : Un expert du secteur viticole rejoint l'équipe AQUA4D au Chili

Qu'est-ce qui vous a convaincu de commencer à travailler avec le groupe IST et la technologie Aqua4D ?

En fait, je connais AQUA4D depuis un certain temps et j'ai toujours été intéressé par les technologies et les entreprises qui considèrent le développement durable comme la clé du progrès de la société. Le fait que la technologie soit durable et génère de réels gains d'efficacité dans des domaines aussi importants que l'utilisation de l'eau m'a motivé à me lancer dans ce travail et à m'y impliquer à 100%.

Quelle expérience pouvez-vous apporter à ce nouveau rôle ?

Je pense que le fait de venir de la zone commerciale d'une entreprise qui vend dans le monde entier (Cono Sur Winery) me donne la possibilité de concentrer mes contributions sur l'expansion de cette technologie. Utiliser cette expérience pour atteindre davantage de producteurs, de clients et de partenaires afin que davantage d'entreprises puissent s'y joindre, ce qui aura un impact sur leur efficacité et au niveau régional.

Quelles ont été vos premières impressions sur la technologie d'Aqua4D ?

La première chose à faire était d'essayer de comprendre - il est difficile d'imaginer les effets que Aqua4D provoque dans l'eau, puisque nous ne voyons pas les différences à l'œil nu. Nous parlons de changements physiques au niveau moléculaire. Cependant, lorsque nous comprenons son fonctionnement et que nous étudions les expériences, les cas et les résultats, l'impact qu'il génère est remarquable.

Voir que ce type de technologie est efficace génère un changement de paradigme, où avec moins de ressources, on peut obtenir de meilleurs résultats.

Quel impact potentiel AQUA4D peut-il avoir sur votre ancienne industrie, l'industrie du vin ?

Venant d'une cave où la technologie était l'un des principaux piliers, où la production biologique était mise en avant et où l'entreprise était reconnue pour son innovation et sa durabilité, je vois que le potentiel est énorme, même si vous êtes déjà plongé dans une culture de l'innovation et de l'efficacité. AQUA4D traite l'eau d'irrigation, un élément transversal de la viticulture chilienne, où les exigences d'efficacité augmentent. Nous n'avons plus la disponibilité et la qualité de l'eau d'il y a quelques années, les marchés sont de plus en plus compétitifs et la rentabilité par hectare productif est de plus en plus pertinente.

L'impact se situe à tous les niveaux : Des gains d'efficacité, des économies et des améliorations de la qualité sont générés dans les questions de production. Dans le cas de problèmes spécifiques (par exemple la rareté de l'eau ou les problèmes de salinité), des solutions sont apportées pour faciliter ou permettre la production. Dans les questions de concurrence sur le marché, un outil de différenciation essentiel est fourni par l'utilisation de technologies reconnues comme durables. Il existe des marchés et des détaillants qui ne travaillent tout simplement pas avec des entreprises qui ne s'attaquent pas aux problèmes de durabilité et qui récompensent celles qui le font.

Aqua4D Chili foto en campo

Jose sur le terrain avec l'équipe

installation aqua4d chili

Superviser une nouvelle installation

Quel potentiel voyez-vous pour le système Aqua4D au Chili ?

Comme dans le cas de l'industrie vinicole, les exemples ne manquent pas en agriculture : nous avons des zones entières avec des niveaux de stress hydrique ou des problèmes de salinité qui décident de ne pas produire ou de ne produire qu'une partie de la terre, ce qui a un coût énorme. Il suffit de penser qu'un investissement de plusieurs années a été fait pour produire un pourcentage bien inférieur aux prévisions pour s'en convaincre. Cependant, le potentiel de diffusion d'Aqua4D est beaucoup plus important, nous ne nous concentrons pas seulement sur la résolution des problèmes, mais aussi sur les gains d'efficacité que nous pouvons réaliser. Au Chili, nous avons une industrie agricole florissante, où de plus en plus d'accords sont conclus pour l'exportation, comme les agrumes vers la Chine cette année ou le boom des cerises, etc. Pour tout producteur, la possibilité de pouvoir faire des bénéfices et d'assurer une meilleure production avec un système sans entretien et complémentaire à ce qu'il a fait, est une bonne nouvelle. La technologie est là et nous devons aller la montrer.

D'autre part, nous ne devons pas oublier les potentiels dans l'industrie immobilière, la santé animale et l'exploitation minière. Là où nous ne sommes pas encore totalement entrés mais où les expériences d'autres pays sont déterminantes. Le potentiel est fondamentalement illimité et nous espérons pouvoir apporter notre contribution dans tous les secteurs où AQUA4D a un impact.

Donc Il est clair que Aqua4D a un énorme potentiel d'économie d'eau et de salinité au Chili ?

Oui, nous avons vu que ces deux aspects, qui sont liés, sont très bien traités par AQUA4D, quels que soient la zone et le type de culture.

Quels sont les résultats que vous avez observés jusqu'à présent au Chili ?

Dans des zones spécifiques comme la région de Coquimbo, les résultats en matière de gestion du sel sont impressionnants. Étant donné la situation extrême de l'eau, des puits plus profonds sont réalisés là où la salinité de l'eau affecte à la fois les cultures et le sol.

En général et pour la plupart de nos projets, nous avons constaté que les économies d'eau commencent à 15-20 % dans les premiers mois.

Nous avons vu quelque chose de pas très différent dans la VIème région avec les Kiwis, où les vergers ayant des problèmes de sel avaient une très faible productivité et maintenant les possibilités de gestion et de production sont complètement différentes.

Dans les vignobles, nous avons vu comment, dans une situation où l'eau et le sol sont de meilleure qualité, des avantages sont obtenus en matière de rétention d'humidité, de gestion du sel, de meilleur développement des racines et, par conséquent, de rendements plus élevés, supérieurs à 15 %.

Les clients sont très satisfaits des résultats obtenus, de l'accompagnement que nous leur fournissons et du travail conjoint de mesures et de recommandations de gestion pour atteindre l'efficacité.

Pouvez-vous nous dire comment cette technologie permet d'améliorer l'efficacité de l'eau ?

AQUA4D® est une technologie 100% durable qui est installée dans le système d'irrigation et qui génère des changements physiques dans l'eau traitée en envoyant des signaux électromagnétiques à très basse fréquence. Par conséquent, elle diminue la tension superficielle de l'eau et génère une meilleure dissolution de l'eau, des minéraux et des particules organiques qui accompagnent l'eau.

Ce changement physique se traduit par des gains d'efficacité dans l'utilisation de cette ressource : meilleur développement des racines, meilleure rétention de l'humidité dans le sol, meilleure absorption des nutriments et lixiviation des sels indésirables, sans qu'il soit nécessaire de recourir à une irrigation intensive. D'autre part, comme les minéraux et les particules organiques sont mieux dissous, cela permet de découvrir les goutteurs et le système d'irrigation en général, ce qui réduit les populations de biofilm et d'algues et affecte les populations de nématodes. Tout cela avec des impacts mesurables sur les rendements, les calibres et les qualités.

Maintenant, cela peut être constaté dans chaque projet car nous assurons le suivi, avec des objectifs clairs, des protocoles de mesure et fournissons périodiquement des rapports avec les résultats et les recommandations de gestion pour maximiser l'efficacité. C'est un travail qui nécessite la participation active des producteurs.

Comment se présente le reste de l'année 2020 pour vous et AQUA4D au Chili ?

En tenant compte de la situation de pandémie dans laquelle nous nous trouvons et du scénario difficile que nous commençons à voir au Chili. La première chose à faire est de s'inquiéter et de prendre des mesures pour éviter que la pandémie ne s'aggrave encore. Cela dit, comme l'agriculture doit continuer à fonctionner, qu'elle est le principal marché pour AQUA4D au Chili et que la pénurie d'eau est un fait, nous constatons que cette année nous allons continuer à croître en installations et en projets (et aussi au Pérou, où nous avons déjà commencé des projets très intéressants). Nous verrons peut-être que les plus gros investissements sont un peu retardés, mais comme AQUA4D résout des problèmes et génère des gains d'efficacité qui touchent à la fois le court et le long terme, nous sommes convaincus que nos contributions, dans une industrie qui continue à fonctionner, sont plus que nécessaires et que les producteurs les apprécient. Nous envisageons une année 2020 avec de nombreuses possibilités de croissance et de nouveaux projets.

José Tomás Gillet, merci !

———

Jose sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/josé-tomás-gillet-infante-31373442

AQUA4D Chili / Groupe IST : https://aqua4d-irrigation.com/Locations/ist-group-aqua-4d-chile/

  • Chili

  • Water-Smart

  • Agriculture

AQUA4D Chili

Venant d'un vignoble où la technologie était l'un des principaux piliers, je vois que le potentiel est gigantesque... AQUA4D traite l'eau d'irrigation, un élément transversal dans la viticulture chilienne, où les exigences d'efficacité sont de plus en plus élevées. The L'impact est à tous les niveaux : En matière de production, des gains d'efficacité, des économies et des améliorations de la qualité sont générés.

- José Tomás Gillet, anciennement de Cono Sur Winery, maintenant avec AQUA4D